Cadeaux

webcado

Le principe du cadeau est d’être un don généreux et gratuit, désintéressé du retour. Pour autant, l’échange de cadeaux est aussi une façon de donner du sens dans les sociétés. L’échange crée du lien. Certains ont un peu de mal avec le sentiment d’avoir à faire des cadeaux à tout prix, et il peut y avoir une pression sociale ou familiale pour dépenser beaucoup, ce qui n’est pas si simple en temps de crise.

Alors n’est-il pas le temps de découvrir ou redécouvrir que c’est surtout soi-même qu’on peut donner. Donner un peu de soi, c’est donner du temps, de la disponibilité, de la gentillesse, de l’amour, autant de choses qui font beaucoup plus vivre, finalement, qu’une bouteille de parfum ou un objet électronique.

A Noël, Dieu décide de donner ce qu’il a de plus cher, son Fils, Jésus-Christ. Le prénom qu’il a failli porter est même Emmanuel, ce qui veut dire en hébreu « Dieu au milieu de nous ». Finalement, c’est Dieu qui s’offre lui-même, qui se donne à Noël. Cette logique du don est contagieuse. Et même des rois étrangers, ceux qu’on appelle les rois-mages, viennent apporter des cadeaux à cet enfant, alors qu’ils ne sont même pas issu du peuple Juif, seul capable de reconnaître en Jésus l’envoyé de Dieu.

Noël, c’est donc la contagion des cadeaux, certes, mais cela doit être surtout la contagion du don de soi. Car « Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir » (Actes 20:35).